LE TEMPS

Le temps passe, et chaque fois qu’il y a du temps qui passe, il y a quelque chose qui s’efface …

Ce blog sera le reflet de mes souvenirs …
Souvenirs de tous mes inoubliables compagnons depuis … déjà longtemps. Rien que du bonheur … ma vie serait bien vide sans eux.

mix2

Souvenirs des moments qui ont ponctué, enrichi ma vie, mes joies, mes passions.

Ne gaspillez pas trop de temps à vous en faire pour demain au point d’oublier aujourd’hui. David Baird

Lu 289 fois

CANCALE

De bon matin, sous une épaisse brume, c’est le départ vers Cancale, ou Kankaven en breton, qui se situe à l’extrémité ouest de la baie du Mont-Saint-Michel, sur les côtes de l’Ille-et-Vilaine (côte d’Émeraude), à quinze kilomètres à l’est de Saint-Malo.

L’Huître de Cancale ( Crassostrea Gigas ) est élevée dans la baie du Mont-Saint-Michel, ce qui lui vaut d’être bercée et alimentée par les marées les plus fortes du monde… C’est une huître à chair ferme, qui nécessite 3 à 4 années d’élevage, et se mange aussi bien crue que cuisinée. Elle a une saveur particulière de noisette et un goût salé affirmé.

Nous allons découvrir un lieu original et convivial, vivant au rythme des marées et de la lumière si particulière qui baigne la baie. La Ferme marine, son exposé très intéressant et le plaisir de la dégustation.  

Le long de la corniche, les parcs à huîtres apparaissent et redessinent la grève, voici Cancale, belle cité de caractère, à l’image de ses habitants, ville de pêcheurs, authentique et riche de traditions qu’elle maintient précieusement. Face au Mont-Saint-Michel, sur cette côte à la couleur émeraude, Cancale se révèle l’écrin idéal pour l’élevage des huîtres. Courageux et volontaires, les cancalais ont su préserver ce site unique au monde pour qu’aujourd’hui la ville s’affirme comme un rendez-vous de gourmets et de grands amateurs d’huîtres.

Une huitre trouvée en mer dont l’âge est évalué à une trentaine d’années.

Nous descendrons vers la plage, malheureusement la brume est toujours présente et épaisse. Nous obtiendrons toutefois toutes les explications concernant ce travail ardu, continuel quelque soit le temps.

 

Cette baie circulaire aux fonds peu profonds est un cadre propice aux plus grandes marées d’Europe. Le climat vivifiant et les eaux brassées régulièrement assurent ici à l’huître des conditions privilégiées pour garantir une qualité d’exception et reconnue. L’huître indigène de la baie du Mont-Saint-Michel est l’huître plate ou « Pied de cheval ». Surexploitée et affectée par des épidémies, sa production a failli disparaître. C’est un élevage en eau profonde, sur des parcs qui ne se découvrent pas à marée basse, qui a permis de sauver cette production. L’autre huître de la Baie est l’huître creuse. Sa production s’effectue sur des parcs qui se découvrent à marée basse. Aujourd’hui l’huître japonaise est élevée dans la baie pour sa résistance aux épidémies.

Vue aérienne indiquant l’étendue du parc de ces milliers d’huitres dont il faut contrôler régulièrement la croissance et s’assurer qu’elles sont suffisamment découvertes lors des marées. Une façon de leur « créer » une résistance hors de l’eau nécessaire au transport lors des récoltes et expéditions.

Ambiance sympathique autour d’une dégustation. Entrez dans le monde des jardiniers de la mer et laissez-vous conter l’histoire de l’huître cancalaise. Creuse ou plate, récoltée au rythme des marées, vous apprendrez tout sur son histoire et son expédition à l’autre bout de la planète. Dans les ateliers, observez les opérations de triage, calibrage, emballage… avant de vous exercer à la dégustation de « la perle cancalaise ».

C’est en 1545 que François 1er accorda le titre de « ville » à Cancale pour la qualité des huîtres fournies à sa table. Puis, d’Henri IV à Louis XIV, de Marie Antoinette à Napoléon 1er…on n’a juré que par les Huîtres de Cancale. On raconte que Voltaire, Rousseau, Diderot, puisaient même leur inspiration dans la dégustation des perles de la baie… Au milieu du XXème siècle, dans les années 50, l’arrivée de nouvelles espèces d’huîtres va relancer la production.

Visite terminée, le soleil a réussi à percer la brume …. continuons notre journée sur Saint Malo. Surveillés par le toutou là haut à la fenêtre !!


Lu 26 fois

Les messagères

le printemps en route ….

L’essentiel n’est point des choses, mais du sens des choses. 

Saint Exupéry

Fragilité des crocus

La vie est une oeuvre que l’on crée à chaque instant.     

Lao She

Viburnum Carlesii

La vie t’emmène là où tu peux trouver matière à aimer et à évoluer.

Giroflée
Marjolaine

La vie est pleine de beauté. Remarquez-le.  Sentez l’odeur de la pluie et sentez le vent. Vivez votre vie à votre plein potentiel et persévérez dans vos rêves.

Ashley Smith

La vie est un jardin de joies, de satisfactions et d’occasions de bonheur. À vous de les cueillir pour en faire un énorme bouquet.

La vie t’emmène là où tu peux trouver matière à aimer et à évoluer.


Lu 23 fois

Val Saint Père

Le « 13  assiettes »

Notre point de repos ce très bel hôtel qui nous offre accueil et excellente chère le temps de notre séjour tout à côté d’Avranches.

La commune donne sur la baie du mont Saint-Michel et est entourée d’Avranches, Saint-Loup, Saint-Quentin-sur-le-Homme et Pontaubault.

La paroisse s’est nommée à la fois Val-Saint-Père en lien avec saint Pierre qui est le patron de l’église et Val-Saint-Pair en référence à saint Pair évêque d’Avranches. Il s’agit d’un composé de val « vallée » et du nom de Saint-Pierre sous une forme dialectale. Le sens global est donc « la vallée de Saint Pierre », « la vallée mise sous le patronage de Saint Pierre »

Un très beau parc agrémenté de petites maisonnettes idéalement réparties et offrant un confort absolu. Le site à la fois « exotique » et très coquet nous surprend agréablement. 

A table …..

Repos, confort  ……  jolie décoration et assurance que la « grande marée » ne viendra pas nous surprendre … c’est nous qui irons à elle.

Jolie, jolie la Normandie ….  à demain.


Lu 37 fois

la Normandie

Si belle la France

Une étape déjà devant le Pont de Normandie, toujours impressionnant et arrêt obligé devant ce majestueux pont avant la traversée.

 

Le Pont de Normandie est un grand et spectaculaire pont autoroutier d’une longueur de 2 141 m, qui franchit la Seine, reliant le Calvados à la Seine-Maritime, entre Le Havre et Honfleur. Ce pont, achevé en 1995, est du type pont suspendu à haubans.

Le pont de Normandie est une véritable prouesse technique qui a pulvérisé en son temps le record de longueur des ponts à haubans. Achevé en 1995, ce monstre de béton et d’acier défie la pesanteur et les vents en combinant légèreté de la structure et résistance à des souffles de 440 km/h. De nuit, ses courbes majestueuses sont mises en valeur par un éclairage créé par Yann Kersalé, intitulé Rhapsodie en bleu et blanc. Une balade en mer permet de passer sous l’ouvrage.

C’est en 1987, que les premières études sont faites, elles sont immédiatement suivies des travaux qui s’achèvent le 22 janvier 1995. Le pont est constitué de deux parties, une en métal et une autre en béton. En 1994, le pont de Normandie établit un nouveau record du monde de longueur, en battant de plus de 250m le précédent record établi à Shanghai. Mais le pont ne gardera ce record que 4 ans, car il sera détrôné par le pont de Tatara au Japon, en 1998.

Le pont à hauban définit tous les ponts, où le tablier est maintenu par des câbles provenant de pylônes ancrés dans le sol. Ces ponts sont à différencier des ponts suspendus qui sont stables uniquement, grâce à deux câbles principaux qui sont fixés sur les rives. Ce type de pont présente l’avantage de mieux répartir les forces, et de rendre inutile la création de massifs d’ancrage au niveau des berges, mais il permet aussi de pouvoir construire ces ponts, quasiment partout et enfin, la maintenance est plus simple.

section d’un  câble

Les pylônes mesurent 214 mètres de haut et pèsent plus de 20000 tonnes chacun, il y a au total 184 haubans (ou câbles Freyssinet) pour soutenir le pont. Ils sont tous protégés par une gaine en polyéthylène, mais aussi par une couche de cire ce qui les protège de toutes les agressions extérieures. La longueur des haubans varient, selon leur positionnement, ils font entre 95m et 460m.

Ouf … de l’autre côté  … vive la rive … le voyage continue vers notre lieu de séjour.

Avranches …. c’est par là  ….. plus loin !!


Lu 39 fois

MARS 2019

Escapade printanière

Départ très matinal …. très frais aussi  5°  sur Liège. Confortablement installés pour cette journée qui s’annonce chargée et longue.  

Le jour se lève sur la Meuse et sur la ville.  Pas de bateau pour nous ….

Souvenirs en passant devant ma très ancienne résidence …  toute mon adolescence …

L’autoroute et le soleil qui semble nous accompagner. 

Nous allons ignorer aussi ce moyen bien plus rapide et sans aucune comparaison avec cette route qui nous offrira des jolis paysages dans les belles régions que nous allons traverser.   

Aéroport de Liège et cet avion qui semble prendre son envol sur la route.

Pour nous c’est la France qui nous attend, le Nord, les campagnes d’Amiens, et bientôt le Pont de Normandie …  

La première étape se précise !!

A suivre …


Lu 48 fois